4 juin 2020

Entreprendre et lancer son projet

Étude de marché : avoir les clés en main

“Je connais mon marché, je suis donc capable de décider ».

Connaître son marché est une étape indispensable pour les entrepreneurs ou chefs d’entreprises. L’analyse du marché permet d’avoir une vision claire d’un marché en perpétuel mutation et ainsi de réduire les risques au maximum. Prendre connaissance de son environnement permet de prendre les décisions adéquates.

De nombreux projets échouent parce qu’ils n’avaient pas réalisés d’étude de marché suffisamment exhaustive préalablement. L’étude de marché a pour objectif d’appréhender le marché et son environnement. Il s’agit d’étudier la viabilité d’un projet ou de définir la stratégie à mettre en place en traitant l’analyse de la demande, du marché et de la concurrence.

L’étude de la demande permet de cibler la clientèle et d’évaluer la demande potentielle. L’objectif est de bien connaître sa clientèle afin de mieux comprendre ses attentes. L’analyse du marché permet de saisir les concurrents potentiels et la demande pour le produit ou service proposé. Enfin, l’étude de la concurrence permet d’établir la meilleure des stratégies menée par vos concurrents pour mettre en place la vôtre.

L’ensemble des recherches seront analysées et déboucheront sur des recommandations opérationnelles pour vous permettre de vous insérer sur un marché et en tirer profit.

 

 

Business Plan : Construire son projet

L’étude de marché est une première étape importante mais il est fortement recommandé voire obligatoire de réaliser un business plan pour s’assurer de la viabilité de son projet. Encore une fois, ce document n’est pas là uniquement pour convaincre les investisseurs potentiels, il est aussi là pour structurer en interne ses idées

Nos business plan sont composés de deux grandes parties : le diagnostic stratégique et le diagnostic financier. Le diagnostic stratégique s’appui en grande partie sur une étude de marché réalisée en amont. L’intérêt est de mieux comprendre son environnement mais aussi en déceler les risques potentiels. Le diagnostic financier est lui-même scindé en trois partie : le plan de trésorerie, le compte de résultats prévisionnels et le plan de financement.