Les jeunes et les élections législatives

Les jeunes et les élections législatives 

A l’approche des élections législatives, BSB Junior Consulting a réalisé une étude, sous forme de questionnaire, afin de déterminer le niveau d’importance que les jeunes portent à ces élections.

Dans cette démarche, BSB Junior Consulting a recueilli 200 réponses d’individus âgés de 18 à 25 ans.

Les élections législatives ont lieu tous les 5 ans. Elles visent à désigner au suffrage universel direct les 577 députés de l’Assemblée nationale. L’Assemblée nationale discute et vote les projets et propositions de loi. Chaque député est élu au sein d’une circonscription.

Tout d’abord, BSB Junior Consulting a interrogé les jeunes sur leurs connaissances quant aux élections législatives.

71 % d’entre eux savent ce que représentent ces élections (ils connaissent les enjeux, le processus d’élection, etc…).

Néanmoins, 25 % des jeunes ne connaissent que partiellement en quoi celles-ci consistent, et 4 % d’entre eux ne possèdent aucune connaissance sur le sujet.

Nous pouvons alors constater que près d’un tiers des jeunes âgés de 18 à 25 ans ne connaissent, ou ne comprennent que très peu, la fonction de ces élections dans notre système politique.

95 % d’entre eux ont répondu « oui » à la question « les élections législatives sont-elles primordiales ? ». Mais parmi eux, seulement 76 % estiment que ces élections vont impacter leur quotidien. Cet écart démontre que les jeunes sont conscients de l’enjeu de ce scrutin, mais sans comprendre les conséquences que celles-ci peuvent avoir sur leur quotidien.

L’engagement des jeunes dans les urnes 

93 % des jeunes ayant voté aux présidentielles déclarent qu’ils iront voter de nouveau aux élections législatives. Les notions de devoir et de citoyenneté sont à l’origine de leur vote. 

En effet, nous avons pu voir qu’ils ne sont pas désintéressés, puisque les jeunes n’étant pas allés voter l’expliquent principalement par la distance entre leur lieu de résidence étudiante et leur bureau de vote, souvent rattaché à leur domicile familial. Nous pourrions donc nous poser la question quant aux démarches de procuration qui pourraient être simplifiées dans les années à venir. Le gouvernement doit continuer à travailler sur ces questions, afin de simplifier le processus. 

S’aligner sur le modèle suisse en proposant le vote électronique, souhaité par le Président de la République, Emmanuel Macron, en 2017, n’est toujours pas possible, hormis pour les élections législatives et régionales pour les français résidant à l’étranger. Suite à cela, nous pourrions nous demander si cette modification du code électoral doit s’étendre à l’ensemble des citoyens français. 

En tant que Junior-Entrepreneurs, les membres de BSB Junior Consulting s’engagent dans l’entrepreneuriat, et sont nécessairement confrontés à l’actualité économique et politique française. Par conséquent, il nous semble nécessaire, à quelques semaines des élections législatives, de sensibiliser les jeunes au vote.

Nous sommes la nouvelle génération des entrepreneurs français, mais nous sommes avant tout les citoyens de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.