L’impact du Covid-19 sur le secteur des Vins & Spiritueux

Bilan COVID-19 sur la filière des vins

Introduction

Le secteur vitivinicole est un secteur qui, malgré sa particularité, représente l’un des marchés les plus caractéristiques en France et progressivement dans le monde. Comptabilisant 292.3 milliards d’hectolitres en 2018, l’apparition d’acteurs du nouveau monde augmente considérablement la production mondiale. Comme le démontre ces statistiques, le vin est un secteur en constante expansion et en quête de nouveaux consommateurs. C’est dans cette dynamique que de nouvelles méthodes de production et de vente apparaissent.

Les conséquences et les effets du COVID sur le secteur vitivinicole

La fermeture d’un grand nombre d’établissements en France et à l’étranger, tels que les cafés et restaurants, crée une activité à deux vitesses dans le secteur vitivinicole. Dans les vignes, l’activité essaie de se poursuivre malgré un manque de mains d’œuvre pour l’épamprage. De plus, les vignerons tentent de faire face à l’arrêt de la distribution on-trade. C’est un débouché majeur de la viticulture. En effet, cela regroupe toutes les ventes se faisant sur le lieu de vente, donc ça concerne les hôtels, cafés, restaurant etc. Les salons de vin constituant également un débouché important du secteur ont été annulé à cause de la pandémie. Il devient alors plus difficile pour les vignerons français de vendre leurs bouteilles. La chute des ventes touche tous les vignobles de France.

Les mesures mises en place pour faire face à cette crise

La crise sanitaire du Covid-19 touche de plein fouet le secteur viticole-vinicole. Ce sont plus de 85000 entreprises (exploitations, caves, magasins) qui sont concernées en France. Pour faire face à cette crise, ils peuvent compter sur l’aide de l’État qui a mis en place des mesures auxquelles les acteurs du secteur peuvent être éligible (l’obtention d’un prêt garanti par l’État, le chômage partiel, fond de solidarité ou encore l’exonération des cotisations sociales pour les TPE et PME les plus en difficultés).

De son côté, le secteur vitivinicole tente de se réinventer, de trouver des solutions pour écouler ses stocks et limiter ses pertes. En effet, le e-commerce qui a pris de l’ampleur en ce début d’année se développe encore plus. Il devient alors un réseau de distribution à privilégier en cette période pour le secteur viticole-vinicole. La vente en ligne s’inscrivant de plus en plus comme un mode de consommation durable rend intéressante le projet de la vente à domicile. De plus, les réseaux sociaux et la digitalisation prennent une place importante dans notre société.

BJC soutien les vignerons

Face à l’évolution des vins du nouveau monde, la France reste un leader mondial en s’accaparant 28.2% des exportations mondiales en 2016. C’est pourquoi ce secteur reflète l’histoire nationale, un savoir-faire exceptionnel et une source de développement économique encore sous exploitée.

C’est pourquoi le secteur doit tenter de s’adapter à ce changement à l’heure actuelle pour toucher plus de personnes. Et pour cela, il est possible d’organiser des dégustations en ligne ou encore la mise en place d’un abonnement pour recevoir des vins et les déguster chez soi.

BSB Junior Consulting, par sa position géographique et la présence d’acteurs influents dans le vin, décide en 2013 d’en faire un de ses domaines d’expertise. Notre Junior-Entreprise signera par la suite un partenariat avec la School of Wine and Spirits Business. Cela nous permet d’avoir un œil expert sur le secteur du vin par le biais d’étudiants passionnés et compétents bénéficiant de l’enseignement du premier Master français spécialisé dans les Vins et Spiritueux. De plus, BSB Junior Consulting conserve une certaine proximité avec les vignerons en organisant le « Wine Business », un événement réunissant tous les acteurs nationaux du secteur vitivinicole autour de conférence et tables ronde sur l’avenir du vin (biodynamie, vins biologiques, l’E-commerce…).

Redécouvrez le teaser du Wine Business 2019 au palais des congrès de Beaune !

BSB Junior Consulting apporte aujourd’hui son soutien à ce secteur en crise. En effet, dans le milieu vitivinicole français, la digitalisation est encore minoritaire malgré des taux de croissance en constante hausse soit 44% en 2013. La crise nous a montré plus que jamais le besoin d’avoir un contact client numérique en complémentarité de la vente dite “traditionnelle” (salons, ventes au domaine, …).

C’est pourquoi BSB Junior Consulting dispose d’un éventail de prestations afin de vous aider à remonter cette pente et vous préparer au mieux à l’avenir. Aujourd’hui est l’occasion de reconstruire des bases plus solides et de protéger notre patrimoine. Pour ce faire, BjC se porte présent pour vous accompagner comme depuis 40ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *